Dark Fantasy

Elden Ring

6 décembre 2021 - WISHLIST

Bien avant le mois de décembre, ce titre associant l'art de Hidetaka Miyazaki, papa des Souls, Bloodborne et autre Sekiro, et l'art de George R. R. Martin, papa de Game of Thrones, a attisé la curiosité de tous les fans de RPG dark fantasy à composante masocore. Comment rester insensible à cette direction artistique fidèle aux précédents Souls? Surtout après l'extraordinaire Demon's Souls Remake...

Demon's Souls Remake

10 janvier 2021 - PLATINE

Je ne m'étais jamais intéressé aux trophées volontairement. Je dois en avoir plus de 3000 mais aucun platine (idem pour les succès). Je suis ravi que ce soit arrivé sur Demon's Souls Remake, une marque supplémentaire dans ma mémoire de gamer pour cette oeuvre parfaite. 127h pour parvenir à mes fins mais jamais de lassitude. Et même avec le platine en main, j'envisage encore des sessions pour achever mes runs proprement et clôturer cette période.

Dark Souls 3

Je ne vais pas répéter tout ce qui a pu être écrit sur Dark Souls 3, c'est beau, c'est dur, c'est réussi, c'est comme avant, c'est super, s'est génial. Je vais donc plutôt m'attarder sur ce qui m'a déplu, histoire de pointer quelques détails qui m'ont un tout petit peu gâché le plaisir. La première est la déception des combats contre certains boss - et j'espère ne pas spoiler mais ce sont des êtres qui peuplent l'histoire de Dark Souls depuis le premier jeu - à savoir, les dragons.

New game : Bloodborne

Dès les premières minutes de Bloodborne, il est évident que nous sommes dans un jeu de la série "Souls". Tout y est : les âmes simplement renommées échos de sang, les menus et cette police gothique si particulière, le gameplay à base d'ambidextrie et d'objets rapides, et bien entendu la difficulté frustrante et paradoxalement addictive. Donc, la délicieuse recette semble identique avec un enrobage différent et pourtant çà fonctionne. Sans doute grâce à une réalisation technique irréprochable, tant dans les graphismes que dans l'animation qui a franchement gagné en fluidité.

Dark Souls 2

29 avril 2014 - TEST

"Ame damnée, tu as mérité le droit au repos. L'opiniâtreté avec laquelle tu as parcouru le royaume de Drangleic justifie à elle seule ta victoire sur les forces obscures qui t'ont barré la route. Peu importe les centaines de morts, plus ou moins violentes, que tu as endurées. Peu importe les chemins battus et "rebattus" durant de longues heures. Peu importe les combats titanesques, stressants, crispants, frustrants et ô combien gratifiants que tu as menés contre la vingtaine de boss dont les âmes t'appartiennent à présent. Tu as prouvé ta valeur...