Science-Fiction

XCOM2 : War of the Chosen

Cette sérié m'a déjà donné de nombreuses heures de plaisir, à planifier mes missions, à personnaliser mes soldats, à leur arracher les membres pour leur offrir un exosquelette, à les modifier génétiquement, etc. Que réserve cette extension du deuxième épisode? Pour le moment que du bonus, comme à leur habitude, les développeurs de ce jeu réussissent toujours leur upgrade, c'est le même jeu en beaucoup mieux. Ravi de reprendre les commandes du Talion.

New game : XCOM 2 - War of the Chosen

Après de nombreuses heures sur XCOM Enemy unknown, XCOM Enemy within et XCOM2, me voilà retombé dans la marmite du jeu de stratégie au tour par tour, sorte de jeu de figurines numérique. Les extensions précédentes de la série XCOM apportaient toujours un lot de nouveautés bienvenues et véritablement impactantes, tant sur l’histoire que le gameplay. Voyons si War of the Chosen a la même carrure.

1er janvier 2014 : Text : XCOM : Enemy Within

Cyberpunk 2077

Développé par le studio CD Projekt Red responsable de The Witcher (donc PEGI 18, M17+), une petite série de jeux sans prétention, Cyberpunk 2077 a de quoi attiser la curiosité. L'emballement n'est pas général, si on en croit les commentaires un peu partout. La réaction est binaire : on aime ou on n'aime pas. L'envie de retrouver la qualité de The Witcher fausse sans doute notre jugement sur ce jeu.

No Man's Sky

Après 10 jours de voyage interstellaire (album photo ci-dessus), je me suis rapproché du centre de l'univers! Plus que 175 000 années-lumière... En partant de 178 000 années-lumière, j'ai quand même parcouru 3000 années-lumière, pardon, ce n'est pas rien. Pas moins de 18 systèmes stellaires et une bonne trentaine de planètes visitées (30h de jeu). Environ 6 à 8 espèces animales détectées à chaque fois, on arrive déjà à environ 200 espèces de faune cosmique. Sans compter les espèces végétales, sur terre et sous l'eau...

No Man's Sky

Quand j'étais petit garçon, je feuilletais les livres d'astronomie, émerveillé par les géantes gazeuses et les nébuleuses... Puis on m'a détecté une vilaine myopie qui a mis fin à mes rêves d'astronaute. Heureusement, No Man's Sky m'offre une petite revanche sur mes yeux récalcitrants. Grâce à lui, je peux explorer l'univers! Bon, ce n'est pas le nôtre, ok. Mais quel plaisir de parcourir ces systèmes et d'arpenter ces planètes, parfois glacées, radioactives, toxiques ou brûlantes!

Test : Metro Redux

De temps en temps, entre 2 RPG, un FPS çà fait plaisir. Et là, je dois bien admettre que je me suis régalé à marcher tel un robot dans les couloirs du métro moscovite (dédicace à Bernie). Metro Redux est une compilation de 2 jeux très bien remasterisés, Metro 2033 et Metro Last Light, et propose une aventure de science-fiction à la première personne, plutôt guidée mais vraiment captivante. Un mélange d'intrigues politiques et militaires, de populations mutantes et mystérieuses, de monstres souterrains et aquatiques.

Test : Quantum Break

Quand Microsoft a une bonne idée, il est bon de le dire. Quantum Break est un mix entre un jeu vidéo et une série, certes un peu moyenne parfois mais qui a le mérite d'être construite et d'une durée non négligeable. En effet, le jeu est divisé en 5 actes durant lesquels vous jouez le rôle de Jack Joyce au cours d'une aventure SF basée sur une expérience temporelle qui tourne mal. Entre chaque acte du jeu, vous devrez choisir une voie parmi les 2 proposées (une jonction) et cela déclenchera un épisode de la série, pour une durée d'environ 10-15 minutes.

Test : XCOM : Enemy Within

Quel bonheur de retrouver les petits soldats  que j'avais soigneusement rangés dans leur boîte à gâteaux. En découvrant que XCOM : Enemy Within suivait la même histoire principale que XCOM : Enemy Unknown, j'ai cru avoir fait une erreur en achetant cette extension mais après 40h de jeu, je ne regrette absolument pas. Toutes les nouveautés sont les bienvenues.

Test : Singularity

Pour un jeu qui peut se trouver à moins d'une dizaine d'euros au fond d'un bac de jeux d'occasion, si vous aimez les FPS, la science-fiction, les soviétiques et surtout manipuler le temps, alors Singularity est fait pour vous. En pardonnant certaines facilités dans le scénario et quelques idées dérobées à d'autres jeux, vous allez passer un bon moment avec le capitaine Renko sur l'archipel de Katorga et vous ne verrez plus jamais les "tiques" du même oeil...

Bon jeu!