Immortals : Fenyx Rising

25 décembre 2020 - NEW GAME

Après avoir lu de nombreux retours positifs sur Twitter de la part de joueurs, j’ai décidé de partir aussi à l’assaut de l’île d’Or imaginée par Dédale, père d’Icare. La comparaison avec Zelda Breath of the Wild s’estompe finalement assez vite grâce à l’identité forte du jeu basée sur la qualité de son environnement et la mythologie qui le sert. La direction artistique est colorée, soignée et agréable à l’oeil. Dès la première session de jeu, on prend plaisir à manipuler Fenyx, le gameplay est vite acquis (très proche d’Assassin’s Creed, logique, ce sont les créateurs d’Odyssey aux manettes) et l’impression de fun est immédiate tant le jeu est pensé pour... jouer. L’interface est très accessible avec sa mise en page intelligente et ses larges polices d’écriture. L’exploration est indispensable et gratifiante, vous serez toujours récompensés par des items utiles à la progression de votre personnage. D’ailleurs, moi qui aime privilégier l’axe principal d’un jeu, j’ai dû rebrousser chemin et nettoyer la première zone pour upper un brin, sous peine d’enchaîner les échecs dans les zones suivantes, soit en étant court en énergie pour escalader, soit en étant court en santé face aux nouveaux adversaires. Le jeu s’adresse donc principalement aux complétionnistes, fervents défenseurs du ponçage et accroc aux collectibles. Les amateurs d’énigmes ne seront pas en reste, le jeu est gavé de puzzles et globalement, après quelques heures de jeu, je les trouve particulièrement bien conçus. Rien ne vous sera donné gratuitement et c’est bien tout le plaisir et la satisfaction de la récompense méritée qui anime les sessions de jeu. Enfin, un bémol tout de même : maintenant que j’ai débloqué une grande partie des éléments de gameplay et croisé plusieurs ennemis et énigmes, j’ai la vilaine impression d’avoir déjà vu tout ce que le jeu pouvait me proposer. Alors oui çà fonctionne très bien et c’est agréable mais je me demande comment le jeu va me surprendre à présent et surtout comment il va me capter pour que j’aille au bout. J’espère me tromper. A suivre...

30 novembre 2020 - WISHLIST

Une nouvelle licence assurément mais que vaut-elle? Bien sûr, sans les sensations manette en main, difficile à dire. Le jeu m'attire et en même temps, j'ai très peur. Sensation étrange, un mix entre envie et crainte d'un clone de Zelda : Breath of the Wild, qui s'est attaqué à un aîné trop copieux. Le jeu semble proposer un mix God of War - Assassin's Creed - Zelda BOTW donc il est légitime d'avoir des attentes mêlées de doute quand on voit cette liste de références mythiques du jeu vidéo. La direction artistique me freine également, j'ai peur d'un jeu trop cartoon... WoW l'avait fait en son temps et çà avait fonctionné, après tout... A suivre, en tout cas, peut-être une belle surprise et je le souhaite, au final.

Date de sortie
Temps de jeu
7h