Infiltration

Ghost of Tsushima

L’été sera nippon chez moi. Entre Ghost of Tsushima, FFVII Remake, Xenoblade Chronicles et d’autres surprises à venir, le jeu se fait japonais pour cet été 20, après un semestre étrange pour tous, place à la zen attitude, la contemplation, l’honneur, le contrôle de soi et le calme. Avec un petit coup de katana de temps en temps quand même...

New Game : Ghost of Tsushima

Exclu PS4, après The Last of Us Part 2, Sony frappe une nouvelle fois avec Ghost of Tsushima, un Assassin’s Creed-like ancré dans le Japon féodal, au XIIIè siècle, mené par un héros tout de suite charismatique, Jin Sakai, samouraï remettant peu à peu en cause la voie du bushido, pour se tourner vers d’autres techniques moins honorables mais tout aussi létales. En pleine rebellion contre l’invasion mongole, notre héros parviendra-t-il à sauver son oncle emprisonné par le Khan?

Watch Dogs : Legion

Le premier Watch Dogs était bon sans être renversant, le second m’était tombé des mains (problème générationnel peut-être, je l’admets), donc je n’attendais rien de bien particulier pour le troisième. Et puis là, ils nous sortent en pleine crise des informations et des images de gameplay qui titillent la curiosité. Monter une team de hackers-espions en recrutant les gens croisés dans Londres, chacun ayant une spécialité (ambulancier, ouvrier de chantier, etc.) et donc un arsenal et des compétences/accès différents? Allez je dis oui.

Test : Ghost Recon Breakpoint

L'épisode précédent intitulé Wildlands se déroulait en Bolivie et mettait en jeu Nomad, chef d'une escouade de 4 Ghosts déterminée à démanteler un cartel de narco-trafiquants appelé la Santa Blanca (La Santa... La Santa... La Saaaaaanta Blanca). L'opération Kingslayer était lancée. Je n'étais pas du tout familier avec cette licence Ghost Recon et j'étais tombé par hasard en Bolivie pour n'en ressortir qu'avec 100% de l'organigramme du cartel supprimé. Et franchement c'était bon.

Assassin's Creed : Odyssey

Avec l'annonce du prochain épisode chez les Normands, difficile de ne pas replonger dans l'épisode Odyssey, que j'avais laissé de côté après 40h de jeu. La jolie Cassandra m'avait séduit mais l'avalanche d'activités avait fini par me lasser, à moins qu'un autre jeu soit venu perturber mes aventures en Grèce, j'avoue je ne sais plus très bien. En tout cas, je l'ai relancé quelques minutes aujourd'hui et le charme opère illico, surtout qu'à présent, je peux jouer en HDR, ce qui n'était pas le cas lors de ma dernière session en janvier 19.

Wishlist : Ghost of Tsushima

Exclu PS4 dispo le 26 juin 2020, çà s’annonce magnifique, difficile encore de savoir si on se rapproche d’un Sekiro et de sa difficulté écoeurante ou d’un Assassin’s Creed-like avec open world, infiltration, customisation, etc. En tout cas, les images sont somptueuses et très alléchantes, pourvu qu’elles soient fidèles au résultat final #noDowngrade.

27 avril 2020 : Report du jeu au 17 juillet 2020, en tant qu'exclusivité PS4, ils préfèrent ne pas parasiter l'autre exclu PS4 du 19 juin, The Last of Us Part 2, rien que çà.

Ghost Recon : Breakpoint

Jeu en cours, savouré sur PS4 Pro, en solo et en multi avec l'ami Phaeodac, un jeu ultra-bashé à sa sortie l'automne dernier et qui finalement semble être équilibré aujourd'hui, moins de bugs et un réel plaisir après l'épisode Wildlands, qui m'avait totalement séduit. Une sorte de RPG d'espionnage tactique militaire ; attention, pseudo-RPG, simplement car on pixe, on crafte, on personnalise le joueur et on loote, voilà. Y'a même des coffres! (Captures maison)

Test : La Terre du Milieu, L'Ombre du Mordor

"J'ai croisé maints Rôdeurs dans mon existence de Hobbit. Mais aucun n'égalait Talion. Accompagné d'un Elfe vaporeux et mystérieux, il n'a vécu que pour retrouver sa famille, sa femme et son fils. Lorsque la Main Noire de Sauron fit irruption dans sa vie, seul le goût tenace de la vengeance motiva ses actes. C'est alors qu'il parcourut les régions environnant la Porte Noire, décimant les rangs de l'armée de Sauron, décapitant des Uruks comme nous engloutissons des petits pains chauds durant l'encas de l'avant-souper.

Test : Watch Dogs

Et hop, en 37h de jeu environ, l'histoire principale de Watch_Dogs est bouclée (progression 50%), rideau sur Aiden Pearce et ses copains hackers/fixeurs. Comme le laisse présager le titre du billet, on est quand même loin de la série GTA qui a inspiré ce nouveau concurrent. Alors oui le piratage est présent et offre de nouvelles façons de jouer (explosion de canalisation, de grenade à distance, hacking de compte bancaire, blackout, etc...). Mais la principale erreur d'Ubisoft a été son manque de courage.