Assassin's Creed : Valhalla

Mon premier jeu AAA de la nouvelle génération sous PS5.

19 novembre 2020 - NEW GAME

Et c’est reparti pour un nouvel épisode d’Assassin’s Creed, une série qui souffle le chaud et le froid depuis de nombreuses années et sur 3 générations de consoles, rien que çà. Assassin’s Creed était mon premier jeu PS3, tiens d’ailleurs... Bon là, évidemment çà souffle le froid mais au sens propre puisque nous voilà plongé en Norvège, pays qui m’est cher pour y avoir travaillé un temps. Dans Odyssey j’étais tombé amoureux de Cassandra, son caractère, son courage, son charme et j’avais trouvé le héros masculin, dont j’ai même oublié le nom, très peu charismatique. Et bien là c’est tout l’inverse, j’ai débuté direct avec Eivor au féminin et ses gros sourcils, sa mâchoire carrée et son doublage français un poil bourrin m’ont refroidi direct. Au bout d’une petite heure de jeu, j’ai basculé sur la version masculine (option bienvenue) et j’ai évidemment retrouvé mes marques avec un héros « à la Ragnar » (pas celui de Skyrim, le pauvre...) qui colle plus à ma vision inconsciente du Viking. Je vous dirai plus tard si les prochaines heures renforcent ce choix. Je basculerai aussi en anglais pour apprécier les voix d’origine et l’accent scandinave qu’ils ont dû adopter (l’accent grec en VO de Cassandra était parfait). Visuellement, nous prenons une semi-claque mais pas non plus la bouche béante, les yeux écarquillés. Et ma compagne a trouvé la raison : « ben c’est un Assassin’s Creed, ils sont pas réputés pour leur qualité technique non plus ». Bien vu. On a bien un visuel neuf et propre avec des effets de lumière et d’ombre saisissants mais on retrouve aussi quelques textures de glace étranges et une animation de course ou d’escalade parfois peu naturelle. Mais attention, ne vous méprenez pas, rien de critique et le jeu semble couver une belle histoire et un beau jeu, bien que très inspiré du précédent. Allez, bon vent.

Edit du soir après 1h de plus : bon, si, le jeu est magnifique... quand on débute la navigation et qu’on visite Fornberg, là d’accord, ça envoie... (Edit de l'Edit : quand on arrive (enfin) en Angleterre, c'est nettement plus propre, on sent qu'ils ont mis le paquet ici, plus qu'en Norvège, histoire de monter le niveau visuel. Donc, un conseil, ne traînez pas trop en Norvège au départ, le jeu débute réellement en Angleterre, après 5-6h de jeu à peu près.

29 septembre 2020

Moi qui évoquait Ragnar Lothbrok en guest en avril dernier, je ne croyais pas si bien dire. Ses fils seront présents dans le jeu! Impatient de croiser le petit gringalet Björn... Nouvelle vidéo axée histoire cette fois, à savourer ci-dessous.

7 mai 2020

Nouveau trailer de gameplay (soi-disant), la seconde ci-dessous. C'est toujours aussi beau et attirant mais on ne voit en rien du gameplay, mis à part quelques indices sur des mouvements (coups de genou, lancers de hache) ou des éléments de jeu (navigation forcément, raids sur les villages). Et encore une fois pour vendre et attirer, mise en avant exclusive du combat, rien sur l'environnement du jeu, les personnages et surtout, surtout, l'interface de menu du jeu où on passe quasiment la moitié du temps. Je rêve d'un trailer avec des menus un jour... L'UI quoi!

30 avril 2020 - WISHLIST

Sans grande surprise, nous savons maintenant que le prochain Assassin's Creed utilisera la mythologie nordique comme cadre de nos prochaines aventures (sortie fin 2020 en crossgen, à la fois PS4, Xbox One et PS5, Xbox Series X et aussi PC). Ragnar en guest? Un beau travail d'affiche pour le moment et un trailer plus tard dans la journée. De quoi donner envie de remettre les pieds en Grèce avec Cassandra, je n'ai toujours pas fini l'histoire tant il y a d'activités annexes, de quêtes, de loots, de combats maritimes, d'assassinats, de chasseurs de primes, de biquettes...

Date de sortie
Temps de jeu
74h
Posté par Toki le jeu 07/05/2020 - 09:30
La référence est flagrante, oui. Si en plus le batelier s’appelle Floki, on est bons. (No spoil, j’en suis à la s05!)