Lords of the Fallen (PS4) : en attendant Dragon Age...

Les critiques ne sont pas élogieuses à propos de Lords of the Fallen. Pourtant, mon instinct m'a poussé à l'acquérir. J'ai enfilé ma plus belle armure, agrippé mon bocle, serré mon bâton de moine et pris le chemin de Claves pour débusquer les Rhogars et retrouver mon p'tit pote Kaslo, qui m'a libéré de prison pour éradiquer le mal. Voilà, à peu près, l'image de ce jeu.

The Evil Within (Xbox One) : le cerveau, ce délicieux plateau de jeu...

The Evil Within continue de m'enchanter. Je viens de clore le chapitre 9 (14h de jeu), qui est sans aucun doute le meilleur pour le moment. Toute l'action se situe dans un manoir, bien évidemment hanté par les souvenirs d'un personnage majeur de l'histoire, histoire aussi méandreuse que les circonvolutions d'un cerveau malade. Un régal de level design avec quelques petites énigmes, pas bien compliquées mais qui rappellent tant de bonnes heures de jeu.

Verdict : Destiny (Xbox One), le jeu-carousel...

Destiny Verdict Finaltoki XboxOne

Et oui, c'en est fini de Destiny pour Toki... Pourquoi un jeu-carousel? Et bien parce que ce sont deux divertissements identiques. De loin, çà a l'air beau et fun, mais quand on y a goûté, on finit par se rendre compte qu'on tourne en rond et qu'on se fait chier. Voilà, au final l'impression amère que m'a laissé ce jeu, malgré tous mes efforts pour m'impliquer dans ce titre. J'en resterai donc à mon Titan niveau 23 qui en avait marre de gagner quelques maigres écus par donjon pour arriver aux seuils incohérents des factions de la Tour.

The Evil Within (Xbox One) : merci pour ce moment...

Ah que çà fait du bien. Après toutes ces années de déceptions successives sur les suites ratées de Resident Evil 4, Bethesda nous offre The Evil Within, un jeu de type survival horror complètement inspiré de son aîné (sans doute à cause de son créateur commun...). Dès les premières heures de jeu, on ressent l'atmosphère tant espérée par les fans, avec ces zombies étranges, torturés et douloureux. Quel plaisir de fouiller chaque recoin de ces décors volontairement ternes, crasseux, brumeux et cendrés.

Alien Isolation (PS4) : le FPCC (First Person Cache-Cache)!

J'avais découvert ce nouveau jeu sur l'univers Alien dans les prometteuses vidéos de développement sorties il y a quelques mois. Auréolé d'une critique spécialisée plutôt conquise (dernier numéro de l'excellent magazine papier JV), c'est donc naturellement dès la semaine de sa sortie (discrète) que j'ai acquis la galette de l'espace, ayant tremblé depuis plus de 25 ans devant les tribulations du Lt Ripley et de son compère de toujours, le xénomorphe ouvre-boîte crânienne...

Balade au coeur de The Last of Us : Remastered (PS4)

Je vais augmenter la note de l'an passé sur PS3 et atteindre 19,5/20. A vous de voir si The Last of Us vaut le coup...

Ils ont même eu la bonne idée d'instaurer un mode Photo, à l'instar de ceux rencontrés habituellement dans Gran Turismo ou Forza Motorpsport. Quelle riche idée avec le Share de la PS4, l'association parfaite. Du coup, je me suis amusé. J'espère que vous aimerez.

Bon jeu!

Premières impressions Destiny (Xbox One) : mais où est le MMO?

Destiny promettait beaucoup et pourtant leur campagne publicitaire était maigre... A peine quelques bandes-annonces, disséminées de ci de là durant "seulement" 2 ans... Et le jour J, je me suis dit, allez fonce mon grand, ce n'est pas tous les jours que tu pourras essayer un nouveau type de jeu, le fameux MMOFPS, savant mélange de Borderlands et de Star Wars : The Old Republic. Hop, j'insère la galette, je m'installe. Bam, claque visuelle. Là, rien à dire, un régal. Je n'ai pas souvenir d'avoir vu une interface de menus aussi propre.

Pages