Watch Dogs : Legion

4 décembre 2020 - NEW GAME

Ah Londres... Je n’y suis allé qu’une seule fois et bien tardivement (il y a 2 ans en réalité), mais quel souvenir. Une ville à voir, à sentir, à ressentir. Et direct quand on prend en main son agent DedSec dans les rues londoniennes de Watch Dogs Legion, franchement on y est. Même si tout n’est pas modélisé bien entendu, certains endroits iconiques se reconnaissent vraiment. Immersion réussie. Passée une courte introduction Bondienne, on est très vite propulsé dans les missions, sans doute trop vite, à mon goût. Le scénario est expédié dès les premières minutes et on attaque direct les actions contre Albion dans cet immense bac à sable de hacker. Evidemment, tout se pirate, tout se contrôle à distance et le jeu privilégie énormément la furtivité et la malice, gros point fort à mon sens. On débute avec une arme non létale, le message est délivré d’emblée, vous n’êtes pas là pour arroser les ennemis à coups de Gatling qui sent l’acier, place à votre smartphone et votre cerveau. Good. Donc, pour cette prise en main, finalement, plutôt emballé par le gameplay et l’environnement mais difficilement happé par l’histoire ultra bateau et un brin fantômatique. Nous verrons si les prochaines heures dévoilent une histoire plus dense. Ah oui, une dernière chose, si vous n’êtes pas effrayés par l’anglais, la VOST à l’accent so british (notamment l’IA Bagley) est délicieuse.

14 juillet 2020 - WISHLIST

Le premier Watch Dogs était bon sans être renversant, le second m’était tombé des mains (problème générationnel peut-être, je l’admets), donc je n’attendais rien de bien particulier pour le troisième. Et puis là, ils nous sortent en pleine crise des informations et des images de gameplay qui titillent la curiosité. Monter une team de hackers-espions en recrutant les gens croisés dans Londres, chacun ayant une spécialité (ambulancier, ouvrier de chantier, etc.) et donc un arsenal et des compétences/accès différents? Allez je dis oui. Ajoutez-y une capitale du Royaume-Uni plutôt propre, une version originale à l’accent succulent et un nouvel open-world urbain (rien à se mettre sous la dent depuis un moment ou alors je l’ai manqué...) et vous obtenez une bonne grosse hype britannique.

Date de sortie
Temps de jeu
17h