Culte

Final Fantasy VII Remake

En route pour Midgar et le premier épisode sur PS4 de Final Fantasy VII Remake. Mes premières impressions à chaud après 1 h de jeu. A priori une bonne quarantaine d'heures de jeu à prévoir, et je vais aussi finir Dragon Quest XI, j'en fais la promesse ici! Ce serait dommage d'abandonner si près du but. En tout cas, malgré les doutes évoqués, c'est un plaisir de retrouver Cloud...

New game : Final Fantasy VII Remake

Et oui, le désir a dépassé la réticence, çà y est j’ai craqué. Première vraie sortie post-confinement et bim, le dernier Final en poche. Dès l'écran d'accueil, fond noir et logo, typique de la série, les frissons montent aux premières notes de la musique réorchestrée et grandiose (Soundtrack en vidéo ci-dessous). Les premières minutes de jeu sont sublimes et révèlent comme prévu des personnages extrêmement soignés, dignes de ce qu'on appelait encore il y a peu un film en images de synthèse.

Doom Eternal

Jeu en cours, savouré sur Xbox One S, histoire de se défouler et de "doomer" dans son salon quand tout le monde est couché... (captures maison)

18 juin 2020 : Bon ben flop pour Doom Eternal, je n'ai pas chopé le virus du démonicide... Très bourrin. Trop bourrin? Trop peu de scénarisation? Trop pour le farming et le multi? Sans doute...

New game : Doom Eternal

Nouvelle acquisition, Doom Eternal. On ne présente plus Doom et pourtant il arrive encore à surprendre et à évoluer. Rassurez-vous, c'est démoniaque, c'est gore, c'est coloré, particulièrement dans les teintes rouges. Le jeu ne cherche pas à plaire à tout le monde, il épouse pleinement sa nature, c'est du brutal, çà pique les yeux et çà crispe les mains sur la manette mais bon dieu que c'est jouissif. On en aurait presque honte de savourer autant savater ces pauvres démons tout sautillant qui ne savent pas encore qu'ils sont déjà morts.

Final Fantasy VII Remake

Le titre du site doit vous donner un indice sur la série de jeux vidéo qui a marqué mon esprit. Et pourtant je n'ai toujours pas acquis le remake de l'épisode VII de Final Fantasy.

Détenteur du précieux jeu en 1997, dès l'annonce du remake, j'étais conquis et impatient, comme beaucoup, rien d'original. Et au fur et à mesure des annonces et des révélations, mon intérêt a clairement diminué.