Dying Light

86

31 mai 2021 - RE-NEW GAME

Avec l'annonce de Dying Light 2 pour décembre prochain et le nouveau pack Platinum Edition à -75% pour les abonnés PS Plus, il ne m'a pas fallu très longtemps avant de craquer à nouveau pour ce FPS open-world survival horror (tout çà). Retour à Harran donc avec ses zombies, son arsenal jouissif et customisable à volonté, son ambiance et ses nuits crispantes. En une petite heure, on constate tout de suite que le jeu avait des qualités techniques indéniables. Pour un jeu âgé de 6 ans, clairement, il vieillit très bien. Reprendre les commandes de Crane est un vrai plaisir et je sens que je vais me délecter des nouveautés DLC et autre extension The Following qui ajoute tant de mécaniques (véhicules, arbalètes...). Comment placer tout çà au milieu des autres licences du moment? Bah, tant pis, l'important c'est le plaisir!

1er avril 2015 - TEST

Dying Light est un FPS situé dans la ville d'Harran, mystérieusement victime d'une horde de zombies asthmatiques... Et ne tournons pas autour du pot, c'est un jeu que vous devez posséder en ce moment. J'ai bien du mal à lui trouver des défauts, tellement j'ai apprécié les 50h pour boucler l'histoire (il doit me rester 4 ou 5 quêtes annexes, les foutues lavandes, les algues, bref les moins intéressantes). Et je n'ai même pas encore profité du multijoueur ou du mode "Jouer le zombie" qui réservent sans doute de très bons moments. Alors, histoire de pinailler, citons tout de même le repop aléatoire à la reprise d'une partie, qui peut parfois énerver. Citons aussi l'absence de tri pour les armes dans l'inventaire, il aurait été utile de pouvoir classer son attirail en fonction des dégâts, de la résistance ou de la maniabilité. Et puis, oui, le scénario est assez convenu mais personnellement, je l'ai trouvé bien meilleur que celui de Far Cry 4, par exemple, qui a réussi à me détourner de l'Himalaya, tant il était brouillon, inintéressant et immâture.

Pour finir, quelques avis sur les quêtes à réaliser et les compétences à privilégier, à mon humble avis. Le Camouflage (niv. 2) est indispensable, tout comme l'Elimination. Limite, c'est trop simple, une fois recouvert de tripes (la bise à Rick Grimes), aucun ennemi ne vous sentira arriver dans son dos pour lui briser la nuque, pas même un Rapace. Le Routard est évidemment le bienvenu pour augmenter les places dans l'inventaire et la Réparation chanceuse vous permettra de conserver plus longtemps vos armes fétiches, que vous avez amoureusement bichonnées à coups de "Roi" et autre "Epée angélique"... A propos des histoires secondaires qui valent le détour, je citerai Rupert l'armurierGaz à tous les étages (pour rire) ou encore Enquête sur le passé. Dans tous les cas, ne lésinez pas sur les quêtes annexes, elles peuvent paraître minces au départ mais elles s'étoffent au fur et à mesure et vous captiveront. Bon jeu!

Temps de jeu
65h