31 mai 2013 - 09:00

Verdict Spec Ops The Line : ou pourquoi il faut toujours finir un jeu...

Spec Ops : The Line est un jeu de tir à la troisième personne, plus étudié qu'il en a l'air. Je partais avec un apriori positif, mon instinct me répétant sans cesse que ce jeu avait l'air différent des autres jeux "militaires" pan-pan. A l'entame du jeu, pari gagné : menu stylé, introduit par Star Spangled Banner de Jimi Hendrix, et qui n'est autre que le premier plan du jeu lorsqu'on lance la campagne solo. Un détail mais ce sont ces petits riens qui forgent les grands jeux. S'en suit une séquence musclée qui emporte immédiatement le joueur dans le coeur de l'action, en pleine tempête de sable. Au cas où certains ne sauraient pas où se passe l'intrigue du jeu, je ne dévoilerai rien, c'est encore plus sympa à découvrir (donc ne lisez rien avant si vous voulez préserver la découverte). Sachez simplement que c'est la première fois à ma connaissance que cet environnement est utilisé pour un jeu vidéo. Et il est très bien utilisé, que ce soit graphiquement ou physiquement, avec une palette de couleurs variées et originales pour un jeu belliqueux. Mitraillettes d'accord, mais élégance svp. Bon, cette élégance s’effrite malheureusement dès que l'on prête une oreille aux protagonistes mais je crains qu'on ne puisse y échapper dans le genre. C'est d'ailleurs le point négatif majeur du jeu qui sombre parfois dans le "gros-bras", à mi-chemin entre Rambo et John McLane (un indice pour le site du jeu!). Mais au moment où je craignais de m'être planté sur tout la ligne (The Line!), le dernier tiers du jeu m'a très vite rattrapé et conforté dans mon choix. Au-delà de la première écorce, rude, primitive et irritée par le sable, vous pourrez découvrir une histoire plutôt profonde, qui sonde l'esprit de soldats lancés dans une mission dont ils ne comprennent pas le fondement. Du coup, le jeu, en second rideau, traite de l'absurdité de la guerre, des ordres et du commandement. Le morceau du menu d'accueil et le drapeau américain en lambeaux n'ont pas été choisis au hasard, surtout si on se remémore pourquoi Jimi Hendrix avait joué ce morceau à Woodstock. Ceci me permet de souligner l'excellente bande-son du jeu qui ajoute une dernière bonne note (musicale) à un jeu plus abouti qu'il n'y paraît.

Verdict : Si l'on s'arrête à 5h de jeu et qu'on pratique uniquement le multijoueur, Spec Ops : The Line est un jeu de tir comme les autres, doté d'une très bonne direction artistique et d'un gameplay efficace. Si on va au bout du jeu et de son histoire (une douzaine d'heures en mode difficile), on découvre une histoire écrite proprement, cohérente et troublante... Il faut achever le jeu pour comprendre son titre... Bon jeu!

 

Vous aimerez aussi

Sniper Elite V2 Wallpaper